Perturbateurs Endocriniens - 1ère Offre Analytique Clés en Main à Destination du Grand Public

Identification Plastique

Identification des matières plastiques

Selon l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité), toutes les matières plastiques contiennent du polymère (résine) auquel peuvent s’ajouter certains composants additionnels, considérés comme étant des perturbateurs endocriniens. La résine est synthétisée à partir de monomères, qui sont des molécules légères. Les composants additifs sont des colorants, des plastifiants, des charges ou encore des stabilisants et ignifugeants. Leur rôle peut varier :

  • soit ils permettent la transformation de la matière plastique
  • soit encore ils permettent de faire baisser le prix de revient
  • soit enfin ils permettent de conférer certaines caractéristiques aux produits finis

 

 

Les conséquences de la migration des monomères et additifs

L’ensemble des additifs et des monomères sont susceptibles de migrer vers les aliments. Les conséquences de cette migration sont nombreuses, principalement de nature toxicologique ou organoleptique. Tout dépendra en réalité de la composition de l’aliment contenu dans l’emballage plastique ainsi que de cet emballage lui-même. Lorsque l’aliment est gras, la migration est en règle générale plus importante. L’environnement peut aussi être une cause de certaines contaminations face auxquelles l’emballage plastique est perméable. Ce sera le cas des contaminations provenant de l’odeur de la zone où sont stockées les marchandises ou encore de l’encre utilisée sur la surface externe. Il est à noter que plus les marchandises sont stockées longtemps et à une température élevée et plus la migration est élevée.

 

Les plastiques considérés comme sûrs

Polyéthylène Haute Densité Ou High Density Polyéthylène (HDPE)

Ce plastique se retrouve beaucoup dans les bouteilles de produits d’entretien, ainsi que dans les flacons de gels douches et de cosmétiques. Vous pouvez le retrouver aussi dans les flacons opaques de lait et les bouchons à vis.
Ses risques et sa dangerosité ne sont pas démontrés.

 

 


Polyéthylène Basse Densité Ou Low Density Polyéthylène (LDPE)

Il est présent dans de nombreux sacs (poubelles et congélation), ainsi que des poches alimentaires zippées, des barquettes et autres films alimentaires.
Ses risques et sa dangerosité ne sont pas démontrés.

 

 


Polypropylène (PP)

Le polypropylène est présent principalement dans des gourdes et tasses pour enfants et sportifs entre autres. Il se retrouve aussi dans des récipients alimentaires à réutiliser, du beurre, des planches à découper et des pots de yaourt.

Ses risques et sa dangerosité ne sont pas démontrés.

 

 

Les Plastiques Dont La Dangerosité N’est Pas Certaine

Polystyrène (PS)

Le polystyrène relarguerait du styrène, un composé organique soupçonné d’être cancérigène.
Vous pouvez retrouver ce plastique dans des barquettes alimentaires variées (viandes, poissons, barquettes à emporter) ainsi que dans des gobelets, verres et couverts en plastiques jetables. Il est présent également dans certains pots de yaourts.

 

 

 

 Les Plastiques Contenant Des Perturbateurs Endocriniens Dont Le Risque A Été Prouvé

Polyéthylène Téréphtalate (PET)

Selon plusieurs études scientifiques, le PET peut relarguer des perturbateurs endocriniens, comme le trioxyde d’antimoine.
Ce plastique se retrouve quotidiennement dans des emballages divers (sacs jetables, de cuisson, alimentaires, cosmétiques). Il se retrouve aussi en quantité importante dans les bouteilles d’eau (eau gazeuse comprise), les huiles et les jus de fruits. Il est à noter cependant que le PET n’est pas poreux vis-à-vis du CO2.

 

 


Polychlorure De Vinyle (PVC)

L’une des caractéristiques principales du PVC est qu’il s’agit d’un matériau générateur de phtalates une fois stocké ou chauffé, principalement en présence de corps gras. Or, les phtalates font partie de la liste des perturbateurs endocriniens.
L’utilisation du PVC se retrouve principalement dans la conception de rideaux de douche, de tuyaux en plastique ou encore dans la fabrication de jouets. On le retrouve très peu dans les emballages alimentaires, excepté pour la viande et les produits à base de fromage.

 

Les autres plastiques


Il s’agira ici de tous les autres plastiques, notamment le polycarbonate (PC), présent dans les récipients à placer aux micro-ondes ainsi que dans les biberons.

Ce type de plastique est aussi présent dans certaines résines internes des boites de conserve, dans le petit électroménager quotidien et certaines bonbonnes d’eau que l’on retrouve en entreprise par exemple.

La dangerosité du polycarbonate (PC) n’est pas certaine. Néanmoins, il contient du Bisphénol A. Or, ce composé organique est identifié comme perturbateur endocrinien reconnu.